Plan d'accès
Historique de L'Hôpital Saint Jacques des Andelys

L'origine de l'Hôpital Saint Jacques est très ancienne puisqu'elle remonte aux environs de 1225, date à laquelle fut fondé l'hôtel Dieu Saint-Jacques pour accueillir les pèlerins pauvres qui se rendaient à Saint Jacques de Compostelle. Il est alors dirigé par un prieur.

En 1366, une charte mentionne que l'hôtel Dieu est une fondation royale. Il n'accueille plus seulement les pèlerins de Saint Jacques mais également les malades indigents et infirmes.

L'administration des prieurs s'achève en 1637 où le dernier d'entre eux, Monsieur François de Gonnetz se démet de son bénéfice entre les mains du Comte de Gisors, en faveur de Jeanne de CORBINELLI, religieuse hospitalière de l'Hôtel-Dieu de Pontoise contre versement de 400 livres de rente viagère.

La communauté est alors composée de dix-huit soeurs de l'ordre de Saint Augustin

Cette nouvelle administration ne parvient pas à remettre les bâtiments en état et ce n'est qu'en 1781 que Louis Jean-Marie de BOURBON, Duc de Penthièvre, petit-fils légitimé de Louis XIV fait détruire les bâtiments en ruine et commande à l'architecte GAMBIER la reconstruction de l'hôtel Dieu. Huit années ont été nécessaires pour achever l'édifice.

En 1796, l'administration de l'hôtel Dieu passe dans les mains d'une commission de 5 membres délégués par le Conseil Municipal des ANDELYS.

Jusqu'en 1945, le service est assuré par des religieux.

A compter de cette date, l'hospice des ANDELYS se voit doté d'un personnel laïque.

En 1964, l'hôpital est classé monument historique.

1982 voit la construction d'un bâtiment de 90 lits dont 15 lits de long séjour et 60 lits de cure médicale.

1988 marque l'histoire de l'hôpital avec la réhabilitation de la maison de retraite qui comporte 90 lits.

1990 symbolise l'ouverture de l'hôpital Saint-Jacques sur l'extérieur avec la création d'un service de soins infirmiers à domicile de 25 places.

2010 Ouverture d'un accueil de jour d'une capacité de 12 places destiné aux personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer ou maladies apparentées.

Aujourd'hui le Centre Hospitalier Saint-Jacques est un établissement public de santé, régi par la loi hospitalière du 21 juillet 2009 portant réforme de l'hôspital et relative aux patients, à la santé et aux territoires.